conseils

Les friperies : bonne ou mauvaise idée ?

Aujourd’hui, on n’a pas nécessairement besoin de racheter de nouveaux vêtements pour rafraîchir sa garde-robe. Le secret : les friperies ! Pour enfants comme pour adultes, hommes ou femmes, vêtements ou accessoires, il y a absolument de tout. Mais est-ce vraiment une occasion à saisir pour acheter moins cher ?

Les friperies, qu’est-ce que c’est ?

La friperie représente en vérité un commerce de détail. L’objet d’une friperie est de revendre des objets d’occasion ou de seconde main à prix réduit. En d’autres termes, ce sont des objets qui ont déjà été utilisés ou portés qui sont à nouveau commercialisés. On peut également parler de dépôt-vente dans certains cas. Les propriétaires déposent leurs objets dans un point de vente et récupèrent ensuite leur dû. Tout cela, moyennant bien entendu une commission au bénéfice du vendeur. En général, on parle surtout de friperie de vêtements, de chaussures, de sacs à main et de tout accessoire de mode. Il n’empêche qu’on ait également déniché des friperies de bibelots ou de meubles qu’on appelle communément des antiquaires ou des brocantes.

L’achat de friperie est-il économique ?

De nombreuses personnes revendent leurs objets de grande marque dans ces magasins. Raison pour laquelle une montre de luxe coûte moins cher au niveau des friperies. Et cela peut toucher toutes sortes de catégories à savoir les effets vestimentaires plus particulièrement. Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que les prix sont expressément cassés en raison d’une première utilisation. D’où l’intérêt d’y avoir recours. Il faut se dire également que les friperies sont les meilleurs endroits pour trouver des pièces rares et qui en temps normal valent vraiment cher.

Les précautions à prendre

Tout n’est pas obligatoirement intéressant dans une friperie. En effet, il arrive que l’on tombe sur des pièces qui ne sont guère utilisables. Aujourd’hui, les commerçants en friperie veillent à vérifier l’état des objets qu’on leur remet afin de satisfaire leur clientèle. Mais surtout, on n’ira pas « chiner » des dessous ou des sous-vêtements en friperie. Hygiène oblige. On préfère investir plus cher sur du neuf en magasin. Le reste est acceptable.