Alimentation

Mangez bio pour votre corps, vos papilles et la planète

Le mot « bio » suit toutes sortes de nourritures aujourd’hui : vins bio, gâteaux bio, biscuits bio, etc. Les produits « bio » envahissent les supermarchés, mais beaucoup de personnes ne sont pas encore convaincues des bienfaits de l’alimentation bio.

Manger bio, c’est manger sain

Quand vous optez pour de la nourriture bio, vous gagnez davantage de nutriments et de minéraux. Bio, signifie donc plus de vitamines, de calciums et d’antioxydants naturels que vous faites profiter à votre organisme de manière naturelle. La viande bio constitue notamment davantage d’AG insaturés ainsi que d’Omega 3. Ces aliments sont cultivés de façon traditionnelle, d’où leur excellente conservation de minéraux.

Les fruits et légumes bio ont plus de goûts

Ce fait ne peut être prouvé sur tous les types d’animaux. Scientifiquement, on ne peut pas donner la preuve qu’un aliment a un meilleur goût qu’un autre. Cependant, on ne peut que constater qu’un fruit issu de culture végétale est nettement plus riche en goût qu’un fruit qui ne l’est pas. Il est en de même pour les légumes. Il suffit de goûter pour faire la grande différence. Les fruits et légumes bio ne sont cueillis que lorsqu’ils sont murs. Ils ont donc profité du soleil, de lumière naturelle et d’eau dans les sols pour procurer un concentrer d’arôme et de saveurs.

Manger bio, c’est faire une bonne action pour l’environnement

Savez-vous que l’agriculture biologique permet une meilleure protection du sol et permet de limiter l’érosion ? En effet, ce mode d’agriculture utilise un minimum de pesticides et d’engrais chimiques. Ces derniers sont les premiers facteurs de dégradation du sol et de biodiversité. La majorité des produits utilisés dans l’agriculture bio sont des matières organiques animales ou végétales. Elle permet également la préservation de l’eau parce que les variétés choisies sont adaptées aux conditions locales. Elles sont moins gourmandes en eau. Il s’agit d’un mode d’agriculture agissant pour la biodiversité. L’utilisation de variétés et de races locales dont beaucoup sont en voie de disparition entretient la diversité.